C’est gratuit !!!

0
46

Gratuit : qui est fait ou donné sans qu’il en coûte rien, dont on jouit sans payer, qu’on donne sans faire payer, qu’on reçoit sans payer.

Dans le dictionnaire nous pouvons trouver que le synonyme de gratuit est « libre ».

 

Qui n’aime pas recevoir des choses gratuitement ? Qui n’aime pas bénéficier d’un service sans devoir payer ? Qui n’aime pas recevoir un cadeau ? Qui n’aime pas voir et faire les promos dans les magasins 2+1 gratuit ou 1+1 gratuits ?

Nous voulons tous payer moins cher et nous cherchons toujours les bons plans, regardez le moment des soldes comme certaines personnes sont très motivées et enthousiastes pour cet évènement.

Encore un autre exemple, depuis quelques années les restaurants avec buffet à volonté sont apparus, buffet à volonté signifie que nous ne sommes pas limités à manger ni à nous resservir. Le fait de se resservir donne cette impression de manger gratuitement la 2ème, la 3ème, la 4ème assiette…Nous nous sentons libres de pouvoir consommer la quantité de nourriture, les plats que nous voulons, nous ne sommes pas limités par notre porte-feuille et nous n’avons pas la crainte de l’addition.

 

Nous avons tellement cette impression de devoir toujours payer : payer pour manger, pour boire,  payer pour se loger, payer pour se vêtir, payer pour avoir un certain confort, payer pour poursuivre des études, payer même pour aller travailler, payer les places de parking, payer le bus, payer pour aller aux toilettes dans certains endroits, payer les sacs plastiques, payer le médecin, payer les médicaments…

En France, nous sommes plutôt privilégiés par rapport à d’autres pays car nous avons la sécurité sociale pour le remboursement des frais médicaux même si celle-ci rembourse de moins en moins de choses.

 

Nous avons plutôt une bonne nouvelle pour vous et pour la société, nous avons un Dieu qui est gratuit !

Notre Dieu ne nous demande pas de payer pour le prier, il ne nous demande pas de lui offrir d’animaux, il ne nous demande pas de lui offrir des fleurs, ni de la nourriture, ni d’avoir à lui offrir des rituels avec des bougies et autres objets.

Il ne nous donne pas de facture ni de note de frais lorsque nous le prions, il ne nous demande pas de le payer pour nous soigner et nous guérir. Il ne nous demande pas de lui donner notre carte vitale lorsque nous lui demandons de nous guérir.

Nous avons un Dieu aux miracles gratuits !

N’est-ce pas merveilleux ?

La chose que nous pouvons lui offrir c’est notre cœur, qu’est-ce que cela nous coûte réellement ? Même en lui donnant notre cœur nous sommes encore « gagnants » et c’est à notre avantage.

Alors ne vous en privez pas, donner son cœur à quelqu’un qui nous aime plus que tout, où est le risque ? Il n’y en a pas.

Notre Dieu nous aime plus que sa propre vie, personne ne peut nous aimer de cette façon, personne ne peut égaler son amour pour nous.

Dans le dictionnaire comme nous avons vu au début de cette pensée  il est écrit que le synonyme de gratuit était libre.

Est-ce que cela veut dire que d’avoir un Dieu gratuit nous rend libres ? Est-ce que cela ne voudrait pas également dire que de donner son coeur gratuitement à Dieu ne nous rendrait pas libre ?

La réponse est OUI ! Puisque recevoir et donner rend libre, alors donnons à Dieu ce que nous avons de plus précieux et soyons libres.

 

 

Quelques petites lectures : 

 

Psaumes 103 : 2-3

Mon âme, bénis l’Éternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits! C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies;

 

Jacques 5 : 14

Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les anciens de l’Église, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur;

 

Jean 6 : 2

Une grande foule le suivait, parce qu’elle voyait les miracles qu’il opérait sur les malades.

 

Luc 4 : 18

L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,

 

LEAVE A REPLY