Iran : le prisonnier chrétien Ebrahim Firouzi en grève de la faim

0
128

Même en prison, il ne lâche rien. Ebrahim Firouzi a commencé une grève de la faim pour protester contre les maltraitances envers les chrétiens iraniens et défendre leurs droits.

Sa sortie n’est prévue qu’en janvier 2020, mais Ebrahim n’est pas du genre inactif. Depuis, la prison de Karaj, à l’Ouest de Téhéran, il a adressé une lettre au gouvernement iranien : « Suite aux mauvais traitements infligés aux chrétiensincarcérés et à la vague d’arrestations de chrétiens qui ont été condamnés à de lourdes peines de prison, j’entame une grève de la faim de 10 jours à partir du 17 juillet pour défendre leurs droits », écrit-il. Le 11 juillet, Amin Afshar-Naderi, un autre chrétien avait interpellé les autorités en menaçant lui aussi de recourir à la grève de la faim : « Qu’ai-je fait pour que vous me haïssiez de la sorte ? », demandait-il.

Qui est Ebrahim Firouzi ?

Ebrahim Firouzi (30 ans) est un chrétien d’arrière-plan musulman qui a déjà été arrêté trois fois. Il purge actuellement une peine de prison pour « lancement d’un site chrétien sur internet et contact avec des étrangers. » Maltraité et placé en section pour dangereux criminels, Ebrahim a été transféré dans la section des prisonniers politiques. Toute permission lui est refusée, même pour rendre visite à sa mère atteinte d’un cancer.

Déjà 12 chrétiens condamnés ce mois-ci

Le 4 juillet, Amin Afshar-Naderi a été condamné à 15 ans de prison, et trois autres chrétiens (dont le pasteur Victor Bet-Tamraz) ont écopé de 10 ans en détention.

Le 6 juillet, cinq chrétiens iraniens (dont Mohammed Reza Omidi et Youcef Nadarkhani) et trois chrétiens d’Azarbaïdjan ont été également condamné à une peine de 10 ans de prison.

« La sévérité de ces verdicts trahit la crainte des autorités face à la croissance de l’Église en Iran. C’est une stratégie pour intimider les chrétiens et les dissuader de se réunir », commente un observateur des Droits de l’Homme.

Il existe plus de 800 000 chrétiens en Iran. Leur nombre s’accroît du fait que beaucoup de musulmans déçus par le chiisme prôné par l’État se tournent vers le christianisme.

LEAVE A REPLY