OSEZ LE DIRE

0
937

Est-ce que des situations nous empêchent de dire, de prononcer certaines paroles ?

Est-ce que nos problèmes peuvent nous démoraliser ?

Nous ne sommes que des êtres humains et nous pouvons traverser des moments rudes. Cependant, il n’est pas toujours évident d’avoir un langage en notre faveur.

Il n’est pas toujours facile de garder la foi et de croire que les choses vont s’arranger.

Ce que nous vivons, les circonstances, les épreuves que nous pouvons vivre nous empêchent de penser de manière positive mais aussi de parler positivement.

Faisons attention à ne pas se dénigrer nous-même, à ne pas nous « enfoncer » nous même.

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous vous sentez fatigué, vous pouvez dire très souvent « je suis fatigué » lorsque vous vous regardez dans un miroir vous ne voyez que la fatigue sur votre visage et vous vous sentez encore plus fatigué ?

Lorsque vous vous sentez heureux, joyeux, que vous dites « je suis trop content » alors vous resplendissez, et vous sentez encore plus la joie en vous ?

Nous sommes ce que nous pensons de nous-même. Si nous pensons que nous sommes nuls alors nous serons nuls et nous n’arriverons à pas grand chose. Ne nous limitons pas nous-même.

Si nous nous disons sans cesse que nous avons trop de problèmes, que l’on ne s’en sortira pas alors nous allons sombrer et nous ne nous relèverons jamais.

Faisons attention à ce que nous disons sur nous-même et ce que nous pensons de nous-même, pensons à nos pensées et contrôlons notre langue.

Les paroles négatives prolongent notre échec.

Si nous devons réaliser quelque chose qui nous paraît difficile, que l’on ne maîtrise pas, que l’on n’a pas l’habitude de faire et que l’on se dit « je ne vais pas y arriver » alors nous nous préparons à la défaite, au lieu de nous préparer, de nous concentrer et de réfléchir à comment faire pour y arriver, nous utilisons notre énergie pour l’échec. Nous devenons tristes à l’avance voir même fâchés.

Nos paroles révèlent ce qu’il y a au fond de notre cœur, ne soyons pas durs avec nous-même, ce n’est pas parce que nous vivons des situations difficiles que nous sommes des bons à rien.

 

Osons dire : je vais y arriver ! Je vais réussir ! Je vais m’en sortir !

 

Proverbes 18 : 21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; Quiconque l’aime en mangera les fruits.

LEAVE A REPLY