Politique: L’Australie a un nouveau premier ministre pentecôtiste

0
56

L’Australie a un nouveau Premier ministre pentecôtiste. Scott Morrison, 50 ans, a prêté serment le 24 août, dans la foulée d’une élection interne au Parti Libéral qui est au pouvoir. Il remplace Malcolm Turnbull, en poste depuis trois ans, et dont Scott Morrison était le ministre des finances.

Depuis une dizaine d’années, le nouveau chef de gouvernement fréquente l’Eglise Horizon de Southerland Shire au Sud de Sydney, une Assemblée de Dieu proche de Hillsong. Elevé dans une famille chrétienne, Scott Morrison a rencontré sa femme à l’Eglise lorsqu’ils étaient adolescents. Le couple s’est marié à vingt-et-un ans. Le politique considère la naissance de la première de ses deux filles, après «quatorze années de déceptions», comme un miracle, rapporte The Monthly.

Scott Morrison est député de Sydney depuis 2007. Ministre de l’immigration de 2013 à 2014 , il est l’architecte de la politique controversée «Frontières souveraines» visant à empêcher les demandeurs d’asile d’arriver par bateau sur le territoire australien. Efficace, celle-ci a permis de mettre fin aux noyades lors de traversées depuis l’Indonésie. Cependant, les conditions de détention dans les centres de traitement des demandes d’asile délocalisées sur d’autres ïles du Pacifique font l’objet de critiques virulentes en Australie.

Si son pasteur reconnaît l’assiduité de la famille Morrison au culte, Brad Bonhomme souligne que les orientations politiques de son paroissien n’engagent pas l’Eglise. «Malheureusement, certains supposeront que, quelle que soit la position adoptée par le Parti Libéral, moi ou l’Eglise, nous serions impliqués là dedans», a-t-il confié au Sydney Morning Herald. «Nous ne participons d’aucune manière à l’élaboration de leurs politiques ou leurs prises de décisions» a précisé le pasteur. «Oui, notre premier ministre est chrétien, il va à l’Eglise régulièrement et donc mon rôle est de lui fournir un espace où il puisse exprimer sa foi».

Scott Morrison a voté contre la légalisation du mariage entre personnes de même sexe. Il a toutefois déclaré que «la Bible n’est pas un manuel de politique. Je suis très inquiet lorsque les gens essaient de s’en servir comme cela», cite The Monthly.

LEAVE A REPLY