Son problème, mon problème…

0
36

ACTES 20 : 35

En tout, je vous ai montré qu’il faut travailler ainsi pour soutenir les faibles et se rappeler les paroles du Seigneur Jésus, puisqu’il a lui-même dit : il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ».

Son problème, mon problème…
Tant de gens, tant de souffrance, de personnes dans le besoin, de personnes troublées. Beaucoup sont tombées et perdent pied.
Regardons autour de nous, une personne proche de nous qui semble avoir perdu sa foi. Soyons attentifs, il peut s’agir de notre frère.
« Le Seigneur a dit à Caïn: » Où est ton frère Abel? « Je ne sais pas », répondit-il. «Est-ce que je suis le gardien de mon frère?» (Genèse 4: 9).
Cette phrase, prononcée pour couvrir le premier meurtre, est devenue un slogan pour rationaliser l’indifférence envers les luttes de quelqu’un d’autre.
Caïn pensait que la réponse était évidente: non. Dieu pense le contraire.
En effet, c’est la raison pour laquelle les familles et les congrégations existent, de sorte que personne ne glisse entre les fissures, ne soit inaperçu, sans emploi,  et sans attache.
 C’est ce que signifie la compassion,  nous voulons ressentir la douleur de quelqu’un d’autre, aider à porter le fardeau de quelqu’un d’autre, nous soucier de la destinée éternelle de quelqu’un d’autre.
Soyons comme le Seigneur Jésus, soyons attentifs.
Jésus était constamment ému de compassion, et guérissait “tous ceux qui avaient besoin d’être guéris.
« L’Eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté. L’Eternel est bon envers tous, et ses compassions s’étendent sur toutes ses oeuvres » (Psaume 145:8-9).

Quelques petites lectures :

2 Corinthiens 1 : 3-5
Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque l’affliction! Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ.
Lévitique 25 : 35
Si ton frère devient pauvre et qu’il manque de ressource près de toi, tu le soutiendras, même s’il s’agit d’un étranger ou d’un immigré, afin qu’il vive avec toi.
Éphésiens 4:32
Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

 

Colossiens 3:12
Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience.

LEAVE A REPLY